Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citation 1

"Quand on aime la vie, on ne lit pas. On ne va guère au cinéma non plus d'ailleurs. Quoi qu'on en dise, l'accès à l'univers artistique est plus ou moins réservé à ceux qui en ont un peu marre."

Michel Houellebecq

Recherche

Citation 2

"Il n'est pas possible que, de gens qui ont besoin de parler et de gens qui ont besoin d'entendre, ne naisse pas un style"

Lopez dans L'espoir, d'André Malraux
21 février 2005 1 21 /02 /février /2005 00:00

Dans mon entourage proche, nombreux sont celles et ceux qui fêtent leur anniversaire en novembre ou en décembre. Je me suis demandé si cette tendance pouvait se généraliser à la population française.

Lorsqu'on naît en novembre-décembre, c'est qu'on a été conçu en février-mars, à la fin de l'hiver, bien au chaud sous les couvertures. Mais y a-t-il réellement des mois de prédilection pour donner la vie ?

Lorsqu'on observe les statistiques de l'INSEE, on se rend compte qu'il y a bien une saisonnalité des naissances : autrement dit, le nombre moyen de naissances quotidiennes diffère largement d'un mois à l'autre. Cependant, mon entourage ne reflète pas du tout la population française. 

Depuis 1993, le mois de novembre est en effet le mois le moins fécond, le mois le plus fécond étant le mois de juillet. Cela s'est du moins confirmé jusqu'à la fin des années 90 (je n'ai pas trouvé de données plus récentes).

A noter : en 1966, c'était le mois de mai qui était le plus fécond. Il y a 40 ans, on avait donc tendance à concevoir à la fin de l'été, l'esprit libre et bien réchauffé. Depuis 10 ans, on a tendance à concevoir en octobre (mois pourtant peu excitant), ce qui m'étonne. De là à penser que les mères planifient une naissance au début de l'été afin que leur congé maternité ne nuise pas trop à leur employeur... Il faudrait se poser des questions sur la sécurité de l'emploi des femmes enceintes...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

wildkat 13/06/2006 23:42

pour info... il ya aussi des femmes qui n'ont pas envie de supporter une grossesse pendant l'été et qui calcule bien pour ne pas cumuler chaleur et gros ventre étiré...
 
Tiré de fait réel...

flordetuxtla 06/11/2005 22:43

il convient dans le contexte présent de citer un philosophe: "quéquette en Juin, layette en Mars." (Pierre Desproges)

sophie 02/11/2005 00:43

ça c'est drôle! j'en parle à tout le monde de ce truc. je suis née en mai et je connais vraiment énormément de monde né en mai. C'est vrai qu' à l'époque on concevait pendant les congés payés, détendus, en vacance. Maintenenant concevoir c'est une planification, un calcul, si on le fait maintenant, tu as le temps de terminer ton stage et le déménagement pourra se faire pendant le printemps...enfin je pense qu'il y aura de moins en moins de saisonnalité des naissances, si ce n'est le furieux besoin de procréer vers le mois de juin. (ah bon pas vous?)

julie 17/03/2005 01:43

Autrefois, tant qu'à faire, on essayait de viser le printemps pour les naissances, le bébé échappait au maladies de l'hiver et pouvait être mieux alimenté pendant l'été et ainsi etre assez agé et fort pour affronter au mieux l'hiver suivant ...

Je Suis Un Ange 09/03/2005 20:41

ess demandait s'il est fiscalement avantageux de naître en octobre. La réponse est oui, car cela permet de déclarer l'enfant pour toute l'année de naissance, alors qu'il n'est vraiment là que 3 mois.
Du moins c'était le cas en 82 et 85 : je suis née le 28 octobre et ma soeur le 14 novembre...