Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citation 1

"Quand on aime la vie, on ne lit pas. On ne va guère au cinéma non plus d'ailleurs. Quoi qu'on en dise, l'accès à l'univers artistique est plus ou moins réservé à ceux qui en ont un peu marre."

Michel Houellebecq

Recherche

Citation 2

"Il n'est pas possible que, de gens qui ont besoin de parler et de gens qui ont besoin d'entendre, ne naisse pas un style"

Lopez dans L'espoir, d'André Malraux
2 décembre 2004 4 02 /12 /décembre /2004 00:00

L'affirmatif est souvent le complémentaire du négatif. Mais pas toujours.

Je m'explique.

En ce qui concerne la sensation de froid par exemple, il existe deux états possibles de l'univers : soit j'ai froid, soit je n'ai pas froid.

Dans ce cas, la seconde proposition (négative) est donc le complémentaire, au sens mathématique du terme, de la première proposition (affirmative). A un moment donné, je peux toujours déclarer "j'ai froid" ou "je n'ai pas froid".

En revanche, cela ne fonctionne pas pour le verbe AIMER. En effet, si je considère (par exemple) le chef du rayon charcuterie du Carrefour de Perpignan, je ne peux pas dire que "je l'aime", ni dire que "je ne l'aime pas".

Tout simplement parce que je m'en tape de ce mec. Il m'indiffère au plus haut point.

Donc le verbe "aimer" est bizarre. Puisque ne pas aimer n'est pas le contraire d'aimer. Dire "je n'aime pas", ce n'est pas nier que l'on aime, c'est affirmer que l'on n'aime pas.

Aimer et ne pas aimer, c'est un peu comme ouvrir et fermer une porte. Comme avoir chaud et avoir froid.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jonathan LAGIER - dans Pensées variées et avariées
commenter cet article

commentaires

Hipnose Nae 23/07/2006 02:25

Comme j'aime ton blog, je n'aimerai pas que tu restes plus longtemps dans l'ignorance de mon adoration. Où peut on avoir une carte de "membre du fan club du journaldejonath"?

Stéphanie 06/12/2004 12:55

Klinkenberg, c'est presque aussi saoulant que la bière en question... bon, c'est nul, et en plus je suis méchante car ça se lit plutot facilement. C'est un linguiste qui fait surtout de la sémiotique. je dois l'avoir le bout de texte ou il reprend les notions dont tu parles (enfin, c'est l'inverse mais bon :), si tu veux que je te l'envoie.

jonath 06/12/2004 10:28

cool !
à quelques expressions compliquées près, je développe la puissance intellectuelle d'un Klinkenberg
c'est qui Klinkenberg ?
je pensais que c'était une marque de bière...

Stéphanie 05/12/2004 22:40

Tu connais le carré sémiotique ? tout est expliqué par ce biais : chaud vs froid, mais aussi chaud vs non chaud et froid vs non froid. ce n'ets pas la même chose. c'est la même chose pour le verbe "aimer", et pour a peu près tout. j'aime les carottes, je vomis le foix, mais il y a certaines choses que j'aime sans plus, les cardons, etc etc...
Voir pour cela le texte de Klinkenberg, Précis de sémiotique général. Tous tes exemples y sont décrits via ce fameux carré sémiotique :)
 

free 05/12/2004 08:03

La logique floue indique que certaines propositions ne sont ni vraies, ni fausses mais indécidables