Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citation 1

"Quand on aime la vie, on ne lit pas. On ne va guère au cinéma non plus d'ailleurs. Quoi qu'on en dise, l'accès à l'univers artistique est plus ou moins réservé à ceux qui en ont un peu marre."

Michel Houellebecq

Recherche

Citation 2

"Il n'est pas possible que, de gens qui ont besoin de parler et de gens qui ont besoin d'entendre, ne naisse pas un style"

Lopez dans L'espoir, d'André Malraux
20 avril 2006 4 20 /04 /avril /2006 22:17
Quand les gens ne sont pas contents et font un petit effort pour se coordonner, ils manifestent. Moi-même, il m’est arrivé de manifester.

Le but premier de toute manifestation est de battre le record de la plus grosse manif de tous les temps. Mais ce record est difficile à homologuer, tant les juges (et parties) divergent dans leur jugement. Les juges-arbitres pour ce concours de la plus grosse manif peuvent être divisés en deux grandes catégories : ceux qui font dans l’événementiel – les organisateurs – et ceux qui font dans  l’encadrement viril – les agents de police ou « flics », comme disent les jeunes. Ces deux catégories de juges rendent des verdicts systématiquement distincts, voire différents –  j’ai presque envie de dire « pas pareils ».

On ne passe pas nécessairement de douze à cinquante mille douze, mais les écarts sont tels qu’il est judicieux de se pencher sur les deux (voire trois) méthodes de comptage.

1/ La méthode des organisateurs :
    a. On chronomètre le temps de défilement du cortège.

    b. On en déduit la longueur du cortège, en faisant une hypothèse sur la vitesse moyenne de défilement (2 km/h pour la CGT, ce qui semble assez lent donc assez prudent).

    c. On estime le nombre de manifestants par mètre de cortège (plusieurs estimations sont effectuées sur différents tronçons puis moyennées), ce qui dépend grosso modo de la largeur des voies empruntées.

    d. On peut alors faire le calcul suivant : nombre de gens dans le cortège = longueur du cortège en mètres × nombre de gens par mètre.


Conclusion : on s’accordera à dire qu’un fort risque d’imprécision pèse sur la mesure des organisateurs.

2/ La méthode de la police pour les manifs pas trop grosses :
    a. On se place en un (ou deux) point(s) du cortège, pas trop près du début ni de la fin, et on compte les rangs qui passent avec un petit compteur manuel, un peu comme celui de la pub Axe.

    b. On mesure la largeur de la voie en ce(s) point(s), ce qui donne une assez bonne mesure de la largeur de la rangée.

    c. On en déduit le nombre de gens par rangée, en appliquant un barème (lequel ?) déterminant le nombre de gens par mètre de rangée.

    d. On peut alors faire le calcul suivant : nombre de gens dans le cortège = nombre de rangées du cortège × largeur d’une rangée en mètres × nombre de gens par mètre de rangée.


2bis/ La méthode de la police pour les manifs super grosses :
    a. On prend une photo depuis le ciel (en s’étant muni au préalable d’un avion, d’un hélicoptère ou d’une chauve-souris géante apprivoisée).
    b. On détermine ainsi la surface du cortège.
    c. On détermine (un peu au pif ?) le nombre de manifestants par mètre carré (1 personne au mètre carré, grand maximum).
    d. On peut alors faire le calcul suivant : nombre de gens dans le cortège = surface du cortège en mètres carrés × nombre de gens par mètre carré.

Conclusion : on s’accordera à dire qu’un fort risque d’arbitraire pèse sur la mesure de la police.

Pour un audit parfaitement objectif de ces méthodes de comptage, je vous encourage à visiter cette page. Merci. Au revoir.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

sebastien J. 19/03/2008 11:11

mise a jour du lien : http://www.penombre.org/30/18.htm

Spit 27/05/2006 21:21

Pour les manifs je sais pas mais pour le calcul de résistance d'un plancher ou d'un pont, on compte 6 humains au m², (Tiens c'est comme à la RATP)mais ils marchent pas, je pense qu'en marchant on doit quand même en mettre deux et des morceaux, quels morceaux c'est à toi de voirEn fait la méthode pour les manifs pas trop grosses serait mieux pour les vraiment grosses parce que la densité de gens est moindre sur les bords et à la fin, donc tu peux pas les compter pareilDonc en comptant au m², on se contente à mon avis de regarder la partie massive de la manifDe toute facon, chacun donne ses chiffres, la vérité est entre les deux ...

peripherique 18/05/2006 18:11

tu aimes vraiment houellebecq , non , tu deconne .....

kero 18/05/2006 17:20

oui mais comment fait-on si les manifestants portent du "AXE" ?? ça change l'équation non ?

Elise 04/05/2006 13:21

Je reste persuadé qu'il y aurait moyen de compter précisément de nombre de personnes avec un logiciel de reconnaissance de "têtes" sur des photos. Je sais qu'à partir d'images prises en temps réel par un web-cam, un ordinateur peut être capable de reconnaître les visages. Donc à partir de vidéos aériennes par caméras de surveillance, par exemple, c'est tout à fait possible. Le faire à différents moments, et faire une moyenne (car les gens peuvent parfois baisser la tête...). Je pense que ca règlerait bien des problèmes de comptage!