Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citation 1

"Quand on aime la vie, on ne lit pas. On ne va guère au cinéma non plus d'ailleurs. Quoi qu'on en dise, l'accès à l'univers artistique est plus ou moins réservé à ceux qui en ont un peu marre."

Michel Houellebecq

Recherche

Citation 2

"Il n'est pas possible que, de gens qui ont besoin de parler et de gens qui ont besoin d'entendre, ne naisse pas un style"

Lopez dans L'espoir, d'André Malraux
16 décembre 2004 4 16 /12 /décembre /2004 00:00

A quoi sert une préface ? En théorie à présenter un texte au lecteur. On fixe les repères historiques et biographiques qui permettent de mieux situer l'œuvre dans son contexte ; on annonce les thèmes abordés par l'auteur ; on montre l'intérêt et la portée du livre. Bref, la préface est censée guider et surtout motiver la lecture. Selon moi, une bonne préface doit, en quelque sorte, donner l'eau à la bouche.

Sauf que pendant très longtemps, alors que je commençais par lire la préface, j'y lisais un résumé du texte à venir. Cela m'énervait. M'énervait beaucoup. Parce que ça me gâchait un peu l'intérêt de l'histoire.

Du coup, maintenant je ne lis la préface qu'après avoir lu le livre préfacé. C'est un principe. Je la lis comme une postface. Là alors, je me délecte ; je me remémore ce que j'ai lu à la lumière d'un jour nouveau. Je lis ce commentaire comme on avale un digestif. Et puis je vais me coucher, l'esprit rassasié et l'estomac léger.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jonathan LAGIER - dans Pensées variées et avariées
commenter cet article

commentaires

Marsoupio des Terres Z'Australes D'Utopia 05/01/2005 22:17

Té! un petit cadeau déja vieux écrit pour un collectif voulant faire un livre composée de Préface d'un livre de préfaces ect ect  .........
A plus, je rajouterai, que moi j'aime les préface  en Pré-farces......j'ai pas besoin des copain du type qui écrit le livrepour savoir avant que ce con n'a pas lu le livre dont il vante les mérites !
 Tu m'a fait rire  et ça j'aime
MARS
 
PREFACE HALLUCINNEE POUR RENDRE SERVICE
 
La dernière fois que j'étais passé c'était en janvier , on venait allègrement d'enterrer la dernière , et cette nouvelle année d'un nouveau sciècle parraissait mollir passablément ;
c'est une énorme pie gueulant plus fort qu'un gabian , qui me fit penser , que si les bambous reverdissaient tout en se prenant pour des plumes d'oies migrant du Québec, en vol triangulaire, il faudrait peut-être que j'affûte mes bambous secs de l'an passé , ou que je prenne une plume du cul a Zizi Jammaire, pour faire un truc , un bout de chose comme qui dirait une Préface , comme ça en passant gratuitement (bien que l'acte gratuit soit désormais hors de prix ), un peu en dégoulinant , comme les franges de mon tapis qui si je le laisse faire , ss'étalera bientôt sur moi :méfiance ......c'est traître un tapis , plus encor qu'un livre qui n'éxiste pas et a qui on offrirait (quelle genérosité) des Préfaces pour qu'il semble au moins exister !
Car comme le "petit bruit de l'oeuf dur sur le comptoire le matin" c'est on ne peut plus déprimé et déprimant un livre qui ne sait pas exister, un livre qui ne sait comment vivre , un livre a la Woody Allen quoi , un livre a psychanaliser d'urgence!
Me voilà donc le cul sur la chaise qui retient un tapis volage, et effilocher , pour essayer de comprendre pourquoi donc un livre a des besoins existentialistes.....?! Quoique comprendre est un bien grand mot , je ditrai plutôt apprendre déecortiquer la crevette a cru n'est pas mon fort , mais si cela peut l'aider , je vais lui mettre quelques mot dans ces pages qu'en plus il faut lui ajouter , c'est fou ce que c'est vide un livre qui n'existe pas , je lui dirai que c'est une préface a son existance et que je suis désolé , mais je ne peux pas faire plus , bref! puisque c'est vital pour lui je lui donnerai son quignon de lettres au bout les une des autres c'est pas trop dur et ça ne mange pas de pain !
Par contre, ce foutu clavier me fait peur , il a un air plus ahuri que mon horloge comtoise , qui me rappèle à l'ordre d'une voix plus aigre qu'un menu chinois , ou que la piquette du père Magloire; je suis mal assis j'ai une fesse plus haute que l'autre ce qui est tres inconfortable , malgré tous les ricannements que cette situation Préfacière entraine chez mes plantes vertes qui se marrent sous feuille, et ma porte qui baille d'ennui avant que j'arrête de raler, il faut que je me cale bien , y'a pas a chipotter, que je déplie aussi , chose assez risquée, car ayant les poingts faits apres mon engueulade avec mon concierge , mon majeur reste en dedans , et je ne peux décement pas taper cette foutue Préface , même avec une plume a réservoir de chez" Penninguen" N° 4 (j'aime bien quand c'est gras) de côté , car on ne sait jamais avec ces bestiaux que sont les ordinnateurs, avec les phalanges.....une Préface handicapée aux premiers mots ça la fout vraiment mal .
Maurice me regarde l'oeil en coin façon sole , face au sol, un vraie gueule de raie , car il sait d'avance que je vais dire (il préface lui aussi à sa façon) mon dos , bong sang mon dos!! Je vais prendre comme d'habitude une grande cuillère en bois , avec un verre d'eau , je cale le tout sur ma chaise , j'allume un cigare fantôme car j'ai arrêter de fumer , je repose le briquet et mon doigt libéré enfin des autres se lance ......
Oui , mais voilà ...... quoi dire à un livre en état de manque pareil ????Il n'est même pas habillé, même pas un semblant de couverture pour cacher cette cruelle nudité.....si je lui fait une Préface en tricot , une maille à l'envers une maille a l'endroit , Monsieur veut des torsades et moi les torsades à part les pâres je connais pas . Je pourrais lui mettre mon drap de bain pas sec en guise de couverture , mais Monsieur me retorque que le vert lui abîme le teint .....cet abruti va me foutre le cafard , s'il continue , j'ouvre donc grand mes oreilles (basses) à une paires aimable de Boules Quiès et , je m'y mets .......
Mince alors c'est pas un truc inexistant et complétement carractériel qui va m'empêcher de faire cette foutue Préface ...C't'un monde ça !
Le cul bien calé et le dos tenu par ma cullière de bois, le doigt détendu , sourd a toutes réflèxions désobligeantes de qui que ce soit alentour même de mon miroir piqué, mais du XVIII ieme, je retrousse mes manches , j'amorce mon doigt en l'air .................Crissements de peneu...????!!........Un taxi en maraude s'arrête à ma hauteur ???!!!.....non, non , c'est juste pour moi un geste inevitable pour rendre service .............démarage à la gomme , qui empli de joie le bitum, l'erreur est partie .
D O N C ......j'y vais , je me lance je fais une simili Préface pour un Simili bouquin , qui a mauvaise humeur et , pas la pêche du tout ....OUI ça vient !
Ce livre est une Horreur je vous le dis , oui il dit s'appeler Préface , il faut ce le faire je vous le dit alors apres moi si quelqu'un veut rajouter un bout de sauce c'est pas de refus parce que rien que pour commencer , je suis déjà épuisé, alors Svp , si vous passer dans ce coin , ou vous tourner les talons vite fait , ou vous n'y coupez pas , mettez quelque mots , rajoutez des phrases et pas n'importe lesquelles car Monsieur Préface est malgré son état lamentable tres difficile, et puis fort de votre BA dites vous que vous avez aider la science , car la psychanalise d'un Bouquin qui a des problèmes de ce type , c'est pas tous les jours pour sûr que vous en trouverez sur votre chemin .
Et puis si vous êtes plusieur a naviguer sur les eaux pas tres claires de l'esprit de Préface faites une pétition pour lui on ne sait jamais ????!!!.....Salut et bon courage : vola je vous présente Préface..........moi?..........ne vous souciez pas de moi j'ai assez à faire avec mes plantes vertes, mes esprits , mes taxis erreurs, mon doigt vengeur artritique, et ma cuillère en bois , je vais m'allonger sous mon tapis .......Salut !.....Et occcupez vous bien de Monsieur Preface hein ?...je compte sur vous ...........Qué Carractère on m'y reprendra à rendre service tiens .......
MTAU juillet 2004)(

Gab 18/12/2004 21:45

j'avoue que ton idée est juste mais tu ne penses pas justement qu'elle est nécessaire pour par exemple un livre de philosophie, réputé pour être difficile a comprendre..parce que là, quand tu lis l'oeuvre tu vois toutes les nuances qu'a fait le philosophe..et cela rend le livre encore meilleur!

Christophe 18/12/2004 13:33

Je suis d'accord à 100%. L'explication vient sans doute du fait que celui qui rédige la préface entame la rédaction de sa partie au moment même où il vient de finir le livre. Ainsi, il n'a pas le recul nécessaire et se contente de faire un résumé.
Super ton site... Une référence.
Pourquoi ne pas en faire un vrai livre ?

aurelie au canada 16/12/2004 15:29

Moi aussi je lis la preface apres (voire jamais). C'est drole, mais c'est justement ma hantise qu'on puisse me raconter l'histoire, ou pire la FIN de l'histoire, dans la preface...