Citation 1

"Quand on aime la vie, on ne lit pas. On ne va guère au cinéma non plus d'ailleurs. Quoi qu'on en dise, l'accès à l'univers artistique est plus ou moins réservé à ceux qui en ont un peu marre."

Michel Houellebecq

Citation 2

"Il n'est pas possible que, de gens qui ont besoin de parler et de gens qui ont besoin d'entendre, ne naisse pas un style"

Lopez dans L'espoir, d'André Malraux

Syndication

  • Flux RSS des articles

Recommander

Lundi 25 septembre 1 25 /09 /Sep 10:15

Trop facile de distinguer un animal d’un végétal, me direz-vous : les animaux se déplacent alors que les végétaux se contentent de stagner. Mouais. Sauf que cela n’est ni parfaitement vrai ni particulièrement rigoureux.

Il existe en effet des animaux bizarres aux allures végétales : les éponges, les coraux, les anémones de mer, certains sénateurs… Ces animaux sont dits « zoophytes » et leur existence même démontre que la différence entre les deux règnes n’est pas si simple à établir.

Alors comment les scientifiques ont-ils fixé cette différence ?

Eh bien tout d’abord, végétaux et animaux ont un point commun : ce sont des eucaryotes. (Les eucaryotes, par opposition aux procaryotes, possèdent des organites cellulaires et un cytosquelette ; leur matériel génétique est enfermé dans un noyau ; et la multiplication de leurs cellules a lieu par mitose.) Mais au sein des eucaryotes, il y a des distinctions possibles.

Les végétaux sont des organismes autotrophes, c'est-à-dire qu'ils produisent leur propre matière organique à partir de sels minéraux puisés dans le sol et de dioxyde de carbone (assimilé par les feuilles grâce à l'énergie solaire). Ce mécanisme est d’ailleurs ce que l’on nomme la photosynthèse.

Les animaux, eux, n’ont pas cette capacité : ils sont hétérotrophes. Ils n’assimilent que la matière organique qu’ils ingèrent.

Les champignons non plus n’ont pas cette capacité. Mais ils se distinguent nettement des animaux, notamment parce qu’ils s’alimentent par absorption et non par ingestion : ils sont absorbotrophes.

Après, bien sûr, il y a toutes les petites saloperies microscopiques du type bactéries etc. Mais ces micro-organismes forment un règne à part.

Par jonath - Publié dans : Questions fondamentales et désuètes
Ecrire un commentaire - Voir les 9 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus