Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citation 1

"Quand on aime la vie, on ne lit pas. On ne va guère au cinéma non plus d'ailleurs. Quoi qu'on en dise, l'accès à l'univers artistique est plus ou moins réservé à ceux qui en ont un peu marre."

Michel Houellebecq

Recherche

Citation 2

"Il n'est pas possible que, de gens qui ont besoin de parler et de gens qui ont besoin d'entendre, ne naisse pas un style"

Lopez dans L'espoir, d'André Malraux
25 octobre 2004 1 25 /10 /octobre /2004 00:00

Au tennis, on compte les points de manière bizarre...

On part de zéro, puis lorsqu'on gagne le point, on en marque 15 d'un coup ; puis on passe à 30, puis à 40...

Pourquoi (bordel de merde) ?

Pourquoi ce chaos ? Pourquoi cette complexe incohérence ?

Je suis rassuré : il y a une raison à cela... Cette façon de compter vient du jeu de paume (l'ancêtre du tennis), où l'on comptait les points de la manière suivante : 15/30/45/Jeu. Très bien, mais cela ne nous dit pas pourquoi on comptait de cette manière au jeu de paume...

Une première explication est donnée par un témoignage de Charles Delahaye, né en 1825. Au XIXe siècle, M. Delahaye jouait au jeu de paume et il y jouait bien. C'était donc un paumier, mais l'histoire ne dit pas s'il savait faire le poirier.

M. Delahaye raconte que le nombre 15 représentait une longueur de 15 pieds. L'espace entre la ligne de service et le filet mesurait en effet 60 pieds (soit quatre fois 15 pieds, pour ceux qui ont fait plus de vannerie que de calcul mental durant leur scolarité). M. Delahaye aurait assisté à une partie de jeu de paume au cours de laquelle les points n'étaient pas comptés. Dans cette partie, le joueur qui avait gagné un coup avançait de 15 pieds ; puis de 15 pieds supplémentaires s'il gagnait un second point ; puis de 15 encore, avant d'arriver éventuellement jusqu'au filet et de remporter le jeu. D'où ce décompte par tranche de quinze...

Une deuxième explication, plus pécuniaire, est parfois avancée. Pendant longtemps, les paris d'argent étaient très fréquents lors des rencontres de jeu de paume. A l'époque, en France, la monnaie dérivait du système sexagésimal (c'est-à-dire, relatif au nombre 60). Il y avait le "double d'or" qui valait 60 sous et le "denier d'or" qui valait 15 sous. Lors des rencontres, les parieurs auraient pris l'habitude de compter les points en valeur monétaire, c'est-à-dire en multiple de 15.

Mouais... OK, OK. Mais pourquoi alors annonce-t-on "40-0" et pas "45-0" ? Par flemme ? Par souci de brièveté orale ? J'avoue que ça m'énerve un peu...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Sad Song 27/04/2006 02:46

Un des grands mystères de ma vie a -failli- être résolu

Toddedo 19/04/2006 08:14


http://fewrqbefdbqba.host.com
desk3
[url=http://fewsqbefdbqba.host.com]desk4[/url]
[link=http://fewaqbefdbqba.host.com]desk6[/link]

Fabien 04/03/2005 14:17

Cet article est tres bien, je joue o tennis depuis 5 ans et je me suis toujours demande pourquoi compte ainsi!Mais comment savoir au final quelle est l origine exacte ? o_o Le reste du blog traitant sur des sujets de la même sorte me plai beaucoup ;) bonne continuation.

sam 25/11/2004 01:13

Il me semble que l'origine du compte de points vient de l'utilisation d'une horloge dont l'avance des aiguilles en 1/4 d'heure marquait la progression.Le 45 s 'est transformé en 40 pour prononciation, vrai. Ensuite, le classement des joueurs (30/5 30/4,..., 15/5,15/4 etc...) est calqué sur le bonus en points accordé au joueurs classé. Les classés négatifs ont des handicaps.