Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citation 1

"Quand on aime la vie, on ne lit pas. On ne va guère au cinéma non plus d'ailleurs. Quoi qu'on en dise, l'accès à l'univers artistique est plus ou moins réservé à ceux qui en ont un peu marre."

Michel Houellebecq

Recherche

Citation 2

"Il n'est pas possible que, de gens qui ont besoin de parler et de gens qui ont besoin d'entendre, ne naisse pas un style"

Lopez dans L'espoir, d'André Malraux
25 avril 2007 3 25 /04 /avril /2007 09:55

"Là-bas […] ils ne pensent pas qu'une intelligence supérieure puisse pallier l'absence de vertus morales – bien au contraire, jamais ils n’oseraient confier un poste à un homme de ce genre, car on tient les fautes commises par l’ignorance d’un homme intègre pour infiniment moins préjudiciables au bien commun que les intrigues d’un homme sans scrupules et assez habile pour organiser, multiplier et défendre ses malhonnêtetés."


D'où est donc tiré cet extrait plus ou moins en phase avec l'actualité ?


Partager cet article

Repost 0

commentaires

manuel alvares-correa 07/02/2009 15:25

Je crois, mais je n'en suis pas sûr du tout qu'il s'agit de J. Swift;je l'avais noté de la manière suivante, (et suis incapable de remonter la source):
Lorsqu'ils ont à choisir parmi plusieurs candidats à quelque office, ils regardent aux qualités morales, plus qu'aux dons de l'intelligence. Le gouvernement des hommes étant en effet une nécessité naturelle, ils supposent qu'une intelligence normale sera toujours à la hauteur de son rôle, et que la providence n'eût jamais le dessein de rendre la conduite des affaires publiques si mystérieuse et difficile qu'on dut la réserver à quelques rares génies, tels qu'il n'en naît guère que 2 ou 3 par siècle. Ils pensent au contraire que la loyauté, la justice, la tempérance et autres vertus sont à la portée de tous, et que la pratique de ces vertus, aidée de quelque expérience et d'une intention honnête, peut donner à tout citoyen capacité pour servir son pays, sauf aux postes qui exigent des connaissances spéciales.
Ils ne pensent pas qu'une intelligence supérieure puisse pallier l'absence des vertus morales-bien au contraire, jamais ils n'oseraient confier un poste à un homme de ce genre, car on tient les fautes commises par l'ignorance d'un homme intègre pour infiniment moins préjudiciables au bien commun que les intrigues d'un homme sans scrupules, et assez habile pour organiser, multiplier et défendre ses malhonnêtetés.

albert-25-08-2008 25/08/2008 10:57

Et alors la réponse c'est pour quand ?...Locke ? Hobbes ? Hume ?

julie 20/07/2008 23:53

Jonathan Swift, Les Voyages de Gulliver ... tentons ...

vince 15/07/2007 19:04

Thomas More?

Artno 09/05/2007 14:35

... un anglais qui vivait à la même époque que Voltaire !