Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citation 1

"Quand on aime la vie, on ne lit pas. On ne va guère au cinéma non plus d'ailleurs. Quoi qu'on en dise, l'accès à l'univers artistique est plus ou moins réservé à ceux qui en ont un peu marre."

Michel Houellebecq

Recherche

Citation 2

"Il n'est pas possible que, de gens qui ont besoin de parler et de gens qui ont besoin d'entendre, ne naisse pas un style"

Lopez dans L'espoir, d'André Malraux
29 octobre 2004 5 29 /10 /octobre /2004 00:00

L'esclavage a été aboli, je crois. Ce qui est plutôt bien.

Mais, on le sait, les "personnes de couleur", les blacks, en français : les Noirs, continuent d'exercer des professions ingrates et sous-rémunérées.

Le cliché est proche des vérités statistiques : les Noirs sont sur-représentés chez les videurs, les vigiles et les balayeurs de rue.

Mais que font les NoirEs ?

A Paris, beaucoup travaillent comme nounous. On les voit dans le bus, tenant sur leurs genoux de petits enfants blancs et richement vêtus.

C'est intéressant... Lorsqu'une femme blanche tient un enfant noir sur ses genoux, on pense immédiatement à une mère adoptive. Lorsqu'une femme noire tient un enfant blanc sur ses genoux, on pense immédiatement à une nounou. Comme quoi...

Mais les Noires sont également sur-représentées dans la restauration collective. Tous les jours, au restaurant administratif, je dis bonjour aux deux employées, noires toutes les deux, vieilles et encore belles malgré leurs cheveux gris. Elles me servent en souriant et je dis : "Merci Mesdames". La véritable avancée réside peut-être dans ce mot "Mesdames" qui vient conclure ma formule de politesse.

Pour résumer, les Noirs lavent nos rues, gardent l'entrée de nos portes, surveillent nos enfants et nous servent à manger. Nous les payons pour cela ; ils ne sont donc pas nos esclaves. Mais bon...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jonathan LAGIER - dans Pensées variées et avariées
commenter cet article

commentaires

sophie 02/11/2005 00:18

j'étais aussi très intriguée de voir que tous les vigiles éaient noirs; j'ai tout simplement posé la question à l'un d'entre eux, vigile au Lidl. Il m'a expliqué qu'il avait été embauché par une société dirigée par un Sénégalais, agence d'intérim spécialisée dans le placement de vigiles en entreprise. Ils n'embauchent que des cousins (sénégalais). C'est sûr que c'est un meilleur filon pour le patron Sénégalais. Ils sait qu'il trouvera des clients pour accepter d'embaucher des noirs en tant que vigiles, tandisque s'il avait créé une agence spécialisé dans le placement de cadres, il en aurait tout de suite trouvé moins. Moi ça m'angoisse.

M² 09/09/2005 17:05

Il y en a aussi beaucoup rue Saint-Denis. De plus en plus au fur et à mesure des années qui passent.