Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Citation 1

"Quand on aime la vie, on ne lit pas. On ne va guère au cinéma non plus d'ailleurs. Quoi qu'on en dise, l'accès à l'univers artistique est plus ou moins réservé à ceux qui en ont un peu marre."

Michel Houellebecq

Recherche

Citation 2

"Il n'est pas possible que, de gens qui ont besoin de parler et de gens qui ont besoin d'entendre, ne naisse pas un style"

Lopez dans L'espoir, d'André Malraux
4 novembre 2004 4 04 /11 /novembre /2004 00:00

A midi, comme tous les midis, j'ai pris le métro pour aller manger.

Et pour une fois il s'est passé quelque chose...

Un homme à côté de moi s'est fait agresser, verbalement d'abord, puis de plus en plus "physiquement". Il n'y a pas eu d'échanges de coups, heureusement. Pas d'armes brandies, non plus. Juste trois jeunes gens à l'air bête et méchant qui se sont massés autour d'un même homme. Juste de l'intimidation lâche comme on l'aime.

Au début, j'ai cru que c'était la bonne humeur automnale qui était à l'origine de cette promiscuité soudaine entre voyageurs. Et puis l'un des agresseurs a parlé de téléphone portable, un autre a commencé à s'agiter près des poches de l'agressé. Ce dernier s'est alors mis à gueuler, à insulter ses nouveaux amis. Là, j'ai commencé à comprendre que j'avais peut-être à intervenir.

C'est ce que j'ai fait. Je me suis interposé entre les deux "groupes". J'ai parlé avec une voix douce, j'ai dit qu'il faisait beau, que la vie était belle, et qu'il fallait rester cool, pas s'énerver et tout et tout... Bref, j'ai prononcé quelques phrases puissantes.

Cette intervention n'a peut-être servi à rien, car les agresseurs avaient commencé à se disperser, effrayés par les cris peu discrets de l'agressé. Mais au moins, il n'y a pas eu de bagarre.

Je suis satisfait d'être intervenu (dans le sens ou c'est toujours mieux que si je n'étais pas intervenu). Mais je me demande ce que j'aurais fait si les agresseurs avaient été plus costauds, plus violents ou plus armés...

Il était facile de briller ce midi dans le métro. En sortant, l'agressé m'a remercié. J'avais un peu honte et mes jambes tremblaient encore de peur.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jonathan LAGIER - dans Pensées variées et avariées
commenter cet article

commentaires

teberli 04/02/2005 00:21

j'ai juste envie de dire : et ... que faisaient les autres ?
Bien, ton blog...
on aimerait l'avoir fait soi-même....

Laurent 12/11/2004 11:26

Non, non, c'est bien de l'avoir fait, pas de honte surtout ou de fausse modestie. Et n'oublions pas la valeur d'exemple pour les autres passagers. Le courage a besoin d'exemples plus que de discours.
Sympa ce blog :-)

Stéphanie 06/11/2004 19:09

c'est souvent ce qu'on me reproche. d'agir sans réfléchir dans des situations de ce type. Mais si personne ne le fait, qui le ferait alors ? Montrer aux sales gosses qu'on peut encore ouvrir sa gueule et prendre la défense d'un parfait étranger. Alors je suis contente car je vois que je ne suis pas la seule. A avoir les jambes après avoir ouvert ma gueule devant 3 ou 4 péteux qui se croient tout permis :) merci !

ilokogi 05/11/2004 01:01

J'imagine... le gars posé entre des gens agités... :p C'est vraiment agréable et ça réchauffe le coeur de voir quelqu'un défendre une personne qu'il ne connait pas. Est-ce que les autres personnes présentes auraient bougé ? On sais, on sais...