Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Citation 1

"Quand on aime la vie, on ne lit pas. On ne va guère au cinéma non plus d'ailleurs. Quoi qu'on en dise, l'accès à l'univers artistique est plus ou moins réservé à ceux qui en ont un peu marre."

Michel Houellebecq

Recherche

Citation 2

"Il n'est pas possible que, de gens qui ont besoin de parler et de gens qui ont besoin d'entendre, ne naisse pas un style"

Lopez dans L'espoir, d'André Malraux
20 octobre 2005 4 20 /10 /octobre /2005 00:00

Cette pub, vous l'avez sans doute vue comme moi à la télé, à une heure de grande écoute.
Vous avez ri ; vous avez peut-être même rigolé.
Vous avez apprécié l'enthousiasme inexplicable de ces deux pingouins décalés et bondissants.
Et vous vous êtes précipités sur le site toutouyoutour.fr pour savoir ce qu'était vraiment le Toutouyoutour. Et ça vous énerve, parce que vous ne comprenez toujours pas ce qu'est vraiment le Toutouyoutour.

Eh ben moi, c'est pareil. Sauf que je commence à avoir une petite idée, à force de fouiller dans les forums...

Première certitude : il s'agit d'une campagne bien organisée et volontairement floue quant à ce qu'elle promeut. Ainsi, tout le monde en parle, s'agite, frétille sur son siège, fait des recherches Internet : c'est ce qui s'appelle le buzz. (C'est par exemple ce qui a eu lieu pour la fameuse campagne "Transatlantys" de la SNCF...) Vous ne trouverez rien de plus sur le site toutouyoutour.fr, mais ils profitent de votre curiosité pour récupérer votre e-mail au passage.

Deuxième certitude : ce spot ressemble étrangement à un spot diffusé il y a deux ans au Royaume-Uni. Voir ce lien... Ce spot vantait les mérites d'un nouvel entrant dans le marché des renseignements téléphoniques : "The Number".

Troisième certitude : le marché du renseignement téléphonique en France sera complètement libéralisé avant la fin de l'année (c'est prévu pour début novembre je crois, comme la soi-disant arrivée du Toutouyoutour à Paris !). Ainsi, le fameux "12" ne sera bientôt plus actif et il faudra taper un nouveau numéro de type : 118-XYZ (où X est différent de 1). France Télécom n'aura donc plus le monopole des renseignements téléphoniques et c'est un marché juteux qui s'ouvre. La concurrence va être rude.

Quatrième certitude : les deux personnages ringards portent des numéros (ringards ?) sur leur vêtement : 1 et 2. Ce qui se lit : 12...

Cinquième certitude : l'alter ego français de "The Number" s'appelle "Le Numéro France" et ils sont à fond sur ce nouveau marché. La preuve : lors du tirage au sort qui a permis d'attribuer les nouveaux numéros de renseignements aux différents opérateurs, "Le Numéro France" a demandé 7 numéros différents ! C'est le maximum. Voir ce lien...

Bilan : selon la rumeur majoritaire (et visiblement assez fondée) sur Internet, ce buzz autour du Toutouyoutour serait orchestré par "Le Numéro France", un nouvel entrant dans le marché bientôt libéralisé des renseignements téléphoniques. On verra bien...

[Merci à Monsieur J. de l'ARCEP pour son aide et son soutien.]

Repost 0
9 octobre 2005 7 09 /10 /octobre /2005 00:00
Le temps universel coordonné est le standard international qui sert à définir l'heure légale sur un territoire donné. Il faut ajouter ou retrancher un certain nombre d'heures à ce temps universel coordonné, selon le fuseau horaire sur lequel on se trouve, pour obtenir l'heure officielle d'un Etat.

Très bien. Mais pourquoi nomme-t-on cette norme internationale "UTC" ?
Que je sache, en français, on parle de "Temps Universel Coordonné", ce qui correspond à l'acronyme TUC.


Vous allez me dire : "Mais que tu es sot, il s'agit d'une norme internationale. C'est donc l'appellation anglaise qui sert de référence."
OK, sauf qu'en anglais on dit : "Coordinated Universal Time", ce qui correspond à l'acronyme CUT.



Comment donc en est-on arrivé à ce sigle bâtard qu'est UTC ? Eh bien, par un merveilleux compromis. Pour faire universel, on a choisi un sigle qui ne correspondait exactement à aucune langue, mais qui correspondait approximativement à un très grand nombre. C'est beau le multilatéralisme.

[Merci à Nessouille pour cette découverte.]
Repost 0
7 octobre 2005 5 07 /10 /octobre /2005 00:00
Eh bien j'ai appris aujourd'hui, à mon grand désarroi, que Morphée était un homme ! Je repense à toutes les fois où je me suis apprêté, tout heureux, à aller me blottir dans les bras de Morphée... Je m'imaginais bercé par une déesse boticellienne, aux bras clairs et charnus, aux longs cheveux d'or tombant sur sa poitrine dénudée. Je me sentais bien, choyé, apaisé.

Et voilà qu'on m'annonce que toutes ces fois je me suis en fait retrouvé entre des bras musclés et velus, abusé dans mon sommeil par un pervers barbu ! Je suis déçu, je n'y retournerai plus, dans les bras de Morphée...

Bonne nuit.

Repost 0
5 octobre 2005 3 05 /10 /octobre /2005 00:00
En France, on dit souvent beaucoup de mal de George W. Bush ; ce n'est pas mon genre.
J'ai donc décidé de dire du mal de son frère Jeb Bush, gouverneur de ce bel Etat de vieux cons(ervateurs) qu'est la Floride.

J'apprends que ce charmant Jeb vient de faire passer une loi non moins charmante. Son nom (le nom de la loi) : "Shoot First". Elle est entrée en vigueur samedi dernier, après avoir été adoptée à l'unanimité par le Sénat floridien puis entérinée par la Chambre des Représentants (l'équivalent US de notre Assemblée nationale).

Que dit-elle ? Que dorénavant, tout citoyen de Floride pourra tirer en premier, dès lors qu'il se sent menacé par un agresseur. Il pourra même agir ainsi dans un lieu public, du moment qu'il n'est pas en train de commettre un (autre) crime.

C'est donc une conception intéressante de la "légitime défense"...
Merci Jeb, et la bise à W.


Sources :
Radio-Canada
Marianne
Repost 0
1 octobre 2005 6 01 /10 /octobre /2005 00:00
Non. Notre premier ministre est un vil usurpateur : il arbore une particule postiche ! C'est ce que révèle une étude approfondie du magazine Point de Vue, spécialiste des aristos de tous bords. Comme je ne lis plus ce joli magazine depuis que je ne déjeune plus chez ma grand'mère tous les midis, j'ai appris cela dans Libération.

(NDLR : on frise là un niveau d'intertextualité digne de Borges.)


Bref, tous les spécialistes sont clairs : Dominique n'est qu'un Galouzeau dont la famille n'a jamais été anoblie ; il n'existe pas de "baron de Villepin".

Cependant, notre deuxième ministre Nicolas Sarkozy est lui un véritable noble, puisque les Sárközy von Nagy-Borsa ont des titres de noblesse fraîchement importés de Hongrie, et octroyés par Sa Majesté l'empereur Ferdinand II en 1628. Il est donc étonnant que Monsieur Von Nagy-Borsa fasse preuve de si peu de noblesse en spammant à tours de bras les internautes de la France entière.


Repost 0
11 septembre 2005 7 11 /09 /septembre /2005 00:00
Charles Quint est connu en Espagne sous le nom de "Carlos Quinto", ce qui signifie (à peu de choses près) "Charles Quint", autrement dit "Charles n°5". Jusque là tout va bien, mais ça va se compliquer...

Je suis récemment allé visiter El Escorial, près de Madrid, et ce palais abrite le Panthéon des rois d'Espagne ("Panteón de Reyes"). Dans cette salle on trouve les tombes de tous les rois d'Espagne depuis 500 ans (à l'exception de celles de Philippe IV et de Ferdinand VI, mais dans le cas présent on s'en fout un peu). On a ainsi commencé à y entreposer une collection de rois morts en commençant par... Charles Quint. Pourquoi pas ? Il fallait bien commencer par quelqu'un.

On voit ainsi une magnifique plaque dorée, sur laquelle sont gravés en latin les mots :

CAROLVS V
IMP. ET REX
ce que je m'empresse de traduire grâce à ma maîtrise parfaite du latin : "Charles V, empereur et roi".

Suivent les tombes de Philippe II, III et IV. OK. Sauf que sur la colonne de tombes qui suit, on trouve celles de Charles II et de Charles III :


Les tombes ont-elles été rangées dans le désordre ? Non : Charles Quint fut bel et bien roi d'Espagne avant Charles II et III. Mais alors, par quelle aberration administrative les rois espagnols ont-ils pu régner dans le désordre ? Rassurez-vous, aberration il n'y a pas ; incohérence seulement. En fait, Charles Quint cumulait les mandats. Il était à la fois roi d'Espagne ET empereur du Saint Empire romain germanique. Or, s'il était bien le premier Charles à régner en Espagne (Carlos I), il était en revanche le cinquième Charles à diriger le Saint Empire (Carolus V). Comme c'est plus la classe d'être empereur que roi, c'est son matricule d'empereur qui lui est resté comme petit surnom. D'où son passage à la postérité sous le nom de Charles Quint.
 
Repost 0
9 septembre 2005 5 09 /09 /septembre /2005 00:00

On pourrait le croire en effet, si l'on réalise cette petite expérience :

1. Ouvrez un nouveau document Word
2. Tapez le texte suivant : =rand(1,1)
3. Appuyez sur "Entrée"

.
.
.


Et pourtant, ils ne sont pas fous. Ce truc a une utilité. Voir à ce propos :
http://support.microsoft.com/kb/180685/EN-US/


et la version (mal) traduite en français :
http://support.microsoft.com/kb/q212251/

 
Repost 0
8 septembre 2005 4 08 /09 /septembre /2005 00:00
Premier constat difficilement contestable : Napoléon est souvent représenté avec une main (la droite généralement) sous son vêtement.

(Quelqu'un conteste ?)

Et pourtant, Napoléon n'est ni un pervers ni un ulcéré chronique. On sait juste qu'il supportait mal l'ail ; mais de là à penser qu'il se gavait d'aïoli pour combattre le trac avant d'aller poser...

Alors qu'a-t-il donc, à se gratter si impoliment le buste ? Eh bien, cette étonnante posture correspondait en son temps aux "bonnes manières" ! C'est en tous cas ce que révèle cette page Web, dont l'auteur a fait le boulot à ma place. Il cite notamment un extrait d'un livre du père de la Salle (1651-1719), intitulé Les règles de la bienséance et de la civilté chrétienne et réédité plusieurs fois à la fin du XVIIIe siècle :

« C’est un défaut de croiser les bras sur la poitrine, de les entrelacer derrière le dos, de les laisser pendre avec nonchalance, de les balancer en marchant, sous prétexte de soulagement ; [...] si l’on n’a point de canne, ni manchon, ni gants, il est assez ordinaire de poser le bras droit sur la poitrine ou sur l’estomac, en mettant la main dans l’ouverture de la veste. »

A noter que cet usage était très en vogue du temps de Napoléon. C'était apparemment une pose très demandée par les artistes, du moins selon cette page Web. Pour preuve ces portraits de Chateaubriand et du général russe Koutousov :


 
Repost 0
2 septembre 2005 5 02 /09 /septembre /2005 00:00
La réponse est oui. Mais peu.
Précisément, il y en a eu 5.
Leur profil est très bien décrit sur cette page Web.

Je suis spécialement admiratif. D'abord parce que je n'ai toujours pas mon permis de conduire (mais est-ce formellement nécessaire pour devenir pilote de F1 ?) ; ensuite parce que les pilotes de F1 doivent rassembler des qualités physiques dèjà rares au sein de la gent masculine.


Cependant, les statistiques viennent modérer mon admiration. Il faut savoir en effet
que seules les deux premières ont réussi à se qualifier pour des Grands Prix (avec une mention spéciale à Lella Lombardi qui en a disputé 12). Il faut surtout se rappeler que cette même Lella est la seule à avoir marqué des points. Enfin, quand je dis "des points", je devrais plutôt écrire "des dixièmes de point". Elle s'est en effet classée 6e au Grand Prix d'Espagne de 1975, mais le point ainsi obtenu a été divisé par deux, car la compétition a dû être arrêtée avant la mi-course. Bilan : Lella a marqué un demi-point. Grâce à elle, le total des points engrangés par plus de la moitié de l'humanité est strictement positif. Merci Lella !


 
Repost 0
31 août 2005 3 31 /08 /août /2005 00:00
Dans les bacs de la Fnac, j'ai cru reconnaître le père caché de Franck Dubosc :

Repost 0